Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 janvier 2022 7 02 /01 /janvier /2022 08:07

 

Fort dilemme pour organiser ce changement d'année :

 

Je suis engagé pour le 31 décembre aux Restos du Cœur à Bort les Orgues et je dois être présent en Bretagne le 4 janvier pour un rendez-vous médical …

Une petite fenêtre pour tenter de réaliser cette diagonale dans des conditions favorables.

 

Mais les planètes s'alignent parfaitement et ma bonne étoile semble briller de tous ses feux !

 

En ce qui concerne les Restos, si je reste occupé la matinée, ma présence n'est pas indispensable l'après-midi … ce qui m'arrange bien car la météo s'annonce particulièrement clémente.

 

Donc, après avoir récupéré la voiture attelée d'une remorque de l'ami Marc, nous voilà partis pour assurer la collecte hebdomadaire auprès du Carrefour Market.

Ensuite, nous trions les denrées et préparons la distribution de l'après-midi. Un passage à la déchetterie pour vider cartons et emballages divers puis un stop rapide à la boulangerie de Saint Thomas qui fournit du pain frais à nos bénéficiaires (merci bien à cette famille qui a profité de nos services après l'incendie de sa maison et qui maintenant renvoie l'ascenseur qui plus est avec une grande humilité !).

2021/2022, passage optimisé !

 

Cette matinée marathon est finalisée par le chargement de la moto et je peux prendre le départ à 11h30, appréciant de pouvoir accroître ainsi la route de jour.

 

Le départ, dans le brouillard, est frisquet : 3° !

Mais dès le passage du barrage la lumière est éclatante sous un soleil radieux et la température remonte rapidement à 6°- 8°.

 

A Meymac, une pensée pour Arlette et Christian. Je ne m'arrête pas pour mon traditionnel café qui pourtant aurait été le dernier. En effet le bar "les Ambassadeurs" sera définitivement fermé ce soir afin d'offrir une retraite bien méritée à ces braves !

Mais nous aurons l'occasion de nous revoir …

 

Le plateau des Millevaches et ses virages à répétition sont avalés rapidement mais avec tout de même assez de circonspection pour aborder tous les secteurs humides. Le thermomètre continue son ascension et oscille entre 10° et 12°.

 

Pause rapide pour un sandwich vers Bellac et second arrêt à Vouillé pour sustenter la machine … qui n'irait plus très loin sans son plein de carburant.

 

Je voudrais bien prendre un café, mais tous les établissements sont fermés … La troisième escale se fait donc à la sortie de Nantes où je peux m'abreuver et compléter le réservoir de la Tracer. La pause est un peu plus longue. La fatigue de ce rythme soutenu est accentuée par l'important trafic sur la rocade de Nantes et les kilomètres stressants en interfile. Je veux être plus détendu pour affronter la nuit qui commence à se profiler.

 

Une dernière pause expresse, à la sortie de Rennes où la circulation était encore intense, mais avec toujours 16°. Vraiment une sortie printanière !

2021/2022, passage optimisé !

 

J'arrive enfin à mon ultime étape de 2021, Hillion où Laurence me précède de quelques minutes, chez son frère. Tranquille et néanmoins excellente soirée à quatre, ponctuée par le spectacle des multiples feux d'artifices au-dessus de la baie de Saint Brieuc.

 

Mais dès les premières minutes de 2022 il faut me rééquiper pour ce premier roulage de l'année. Oh, pas long, mais à allure strictement légale afin de respecter les vœux de ma suiveuse, bien au chaud dans sa voiture …

 

Et ce premier janvier démarre tranquillement.

Quelques travaux en retard pour les Restos du Cœur, de l'activité liée aux suites de la 12ème édition des Millevaches et une partie de l'après-midi au jardin, sous un soleil devenant timide … avant d'être chassé par le traditionnel crachin et de retrouver avec un certain plaisir canapé et douceur.

 

En effet, si je suis satisfait de pouvoir encore assurer de tels périples, la récupération devient plus complexe et plus longue …

 

Je souhaite donc que votre nouvelle année démarre aussi bien que la mienne
et que nous puissions retrouver un environnement
plus propice aux rencontres …

perdues depuis maintenant trop longtemps.

2021/2022, passage optimisé !
Partager cet article
Repost0
31 octobre 2021 7 31 /10 /octobre /2021 12:10

 

Cette rencontre avec le team Falcon Racing et sa Yamaha #121 est riche d'enseignements … et de plaisirs partagés.

 

J'ai déjà retracé cette semaine du Bol pour Mototribu dans un long article que vous pouvez retrouver ICI , et je vais maintenant compléter mon propos par une vision plus personnelle.

 

De prime abord, cette équipe semble disparate.

D'une part, une bande de jeunes débonnaires et chahuteurs et d'autre part, quelques éléments plus posés avec visiblement du métier.

Mais ce constat ne me paraît pas rédhibitoire. En effet, la structure est assez jeune et sa présence sur les courses d'endurance ne date que de 2016 pour la première au 24h00 du Mans. Et comme il est complexe de créer puis de gérer une structure de bénévoles, tout en cherchant les financements nécessaires auprès de partenaires, cette situation me semble propre à une phase de croissance.

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

En fait, dès les premiers essais, cette impression initiale est balayée par la vision d'une activité millimétrée où chacun prend sa place. Les joyeux lurons assument leur missions avec rigueur et dans un ensemble (presque) parfait … en cherchant constamment à s'améliorer !

 

Je citerai peu de nom ici, de peur d'en omettre certains, mais commençons par les pilotes, jeunes et bien entourés par leurs proches et d'une régularité exemplaire :

  • Le doyen David Chevalier (26 ans), demeurant en Suisse, présent avec son épouse et le premier de ses descendants (ils nous annonceront dans la semaine la venue prochaine d'un nouveau bébé !).
  • Théo Eisen (22 ans), accompagné quand c'est possible par son entourage qui participe (avec succès) au Bol Classic. Nous devisons ensemble, avec bien sûr quelques railleries, d'un ami commun : Dolhéan, fils d'un autre David lui-même pilote et team manager du MP Racing avec lequel je partage une belle histoire !
  • Enfin, Loïc Millet (19 ans) le plus jeune de tout le plateau. Une anecdote à son sujet : Dimanche soir, je croise des participants et nous discutons deux minutes. Lorsque j'évoque Loïc, ils rigolent et s'expriment : "Certains pilotes le regardaient avec amusement en le voyant arriver en pit-lane, mais beaucoup ont déchanté après avoir subi ses assauts sur la piste …".
  • Néanmoins, n'oublions pas Hugo Robert (21 ans), bien facétieux, pilote remplaçant.
    En fait, sa qualification avec le Falcon Racing lui permettra de prendre le guidon d'une autre Yamaha, la #98 du team EMRT de Monaco qui finira 16ème  (6ème SST) … après bien des galères !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

Cette ruche vrombit sous la férule du team-manager Mika - Mickaël Le Dévéhat – attentif mais sachant déléguer avec justesse, laissant chacun assumer ses responsabilités. Il est agréablement secondé dans la logistique par le duo de charme Chloé/Laurène (ordre alphabétique, pas de favoritisme !) qui œuvre aussi au chronométrage. En ce qui concerne l'équipe technique, c'est à William que revient la lourde charge de chef-mécano.

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

Mais n'oublions surtout pas les partenaires sans lesquels cette aventure serait impossible, déjà en termes économiques.

Toutefois, l'aspect financier est loin d'être LE critère.

Ils sont passionnés, engagés et beaucoup d'entre eux font le déplacement pour vivre ces heures exceptionnelles en communion avec toute l'équipe.

A nouveau, je ne pourrai pas tous les citer. A titre d'exemple, j'évoque la famille Millet.

Le Papa de Loïc, Titus Millet est concessionnaire Yamaha à Pontarlier (25) : Moto Performances.
En particulier il fournit son superbe semi-remorque, offre son relationnel avec Yamaha et, fort de son expérience,  participe activement à la stratégie de course. Je l'ai d'ailleurs surnommé intérieurement "Le Grand Gourou" !

Et son épouse n'est pas en reste. Elle s'active en permanence, notamment attentive à ce que chacun puisse manger dans de bonnes conditions.

Bref, les partenaires sont vraiment intégrés à la "Famille Falcon" et partie prenante de la superbe aventure !

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

En ce qui concerne la course, je n'ai pas le temps de la suivre. Je suis essentiellement dans ma bulle, à surveiller le bon déroulement des live, gérer les interactions avec les internautes, anticiper les éventuelles galères (mais là, ce fut simple car sans encombres majeures pour la #121). En fait, je regarde la course comme à la maison, à la télé … mais seulement par intermittence et sans le confort d'un bon fauteuil !

Je bénéficie aussi, en avant-première des vues de Nicolas Tesson qui arpente les bords de piste et nous rapporte quelques superbes photos de l'action :

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

Après cette semaine intense … et une bonne nuit, l'équipe Nonocam se quitte lundi matin. Si je repars vers l'Ardèche pour ma première étape, je change d'itinéraire ce qui m'évite un mistral trop violent et m'offre bien des souvenirs, avec les copains du RMS ou des virées "jeunes permis" avec Dédé, entre autres. C'est d'ailleurs chez lui que je passe la nuit avec toujours un accueil aussi amical.

Le mardi, je remonte sur Bort mais, contrairement à l'aller, par la fabuleuse N106 … pas si amusante avec ses travaux à répétition. Une succession de feux engendre les accumulations de véhicules. Avec de la visibilité, cela permet de remonter la file et repartir avec une route dégagée, sinon il faut dépasser entre chaque virage les "chicanes mobiles" qui repartent en file …

Cela laisse le temps d'admirer les somptueux paysages des Cévennes, de l'Aubrac puis des monts du Cantal avant de parquer la brèle devant la maison.

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

Après 3 jours d'activités sur place, particulièrement au sein des Restos du Cœur, longue dernière étape vers la Bretagne où la brave Tracer retrouve son environnement bucolique pour quelques jours … avec près de 3000 km de plus au compteur.

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !

 

Mais elle va bientôt repartir pour son "Tour de France des Potes" débuté d'ailleurs avec les passages chez l'ami Dédé (DD07) !

 

En attendant ces nouvelles aventures, voici un résumé en images de cette folle semaine au sein du Falcon Racing :

Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Le Bol d'Or avec la #121 et le retour !
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2021 2 14 /09 /septembre /2021 06:52

 

Mercredi 8, 8h30, il faut prendre une décision. Les orages devaient arriver dans la matinée, mais ça tonne depuis 6h30 et il pleut à seaux …

Bon, équipement pluie et c'est parti, sous des trombes d'eau. L'avantage, c'est que la lumière rasante du matin est absente !

 

Heureusement, la pluie se calme après Rennes et la chaussée sèche à partir de Cholet, mais il ne faut pas mollir car les annonces météo sont inquiétantes pour l'après-midi.

 

Limoges, dernière pause, rapide, car le ciel à l'ouest est noir, ce qui est confirmé par les panneaux à messages variables qui annoncent une alerte orange. Une sérieuse motivation pour abattre la dernière centaine de kilomètres à allure soutenue … d'autant que c'est une suite ininterrompue de virolos.

 

En fait, j'arrive à Bort sec et sans soucis.

 

Jeudi et vendredi sont réservés essentiellement aux activités des Restos du Cœur.

 

Samedi matin, départ dans la brume, légère, mais maintenant des températures relativement basses (jusqu'à 10° dans l'ascension du col d'Entremont).

 

Succession de souvenirs sur cette route renommée la R.A.B (Route à Bonheur) par Dédé. Ensuite, c'est la vallée de l'Alagnon, souvent déroulée avec Dédé et Alfred … ou avec une meute de ZX12R.

 

Un pause photo à Loudes pour une photo devant un Fouga Magister, l'avion de la Patrouille de France de mes jeunes années, mais aussi un triste souvenir d'un lâcher de parachutistes, une des voiles ne s'ouvrant pas …

En route vers le Bol d'Or …

 

Pour le final, une séquence nostalgie par les gorges de l'Ardèche, avant de faire la seconde pause chez Annie et Dédé, à Saint Martin d'Ardèche.

En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …

 

Dimanche de repos, avec les visites d'amis de longues dates, Victor puis Patricia, sources de biens des souvenirs mais aussi de bonnes rigolades.

 

Lundi matin, départ avec un sérieux road-book préparé par Dédé, après un réveil face au village d'Aiguèze (30) sous les feux du soleil levant. Il y a pire comme vision !

En route vers le Bol d'Or …

 

Virages à outrance pour 6 heures de selle … soit plus du double d'une route plus directe. Mais quel plaisir, comme ces vues moins conventionnelles du Mont Ventoux et de son environnement !

En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …

 

Après 1355 km, arrivée sur le Circuit du Castellet. La moto est stationnée en bonne compagnie et nous pouvons commencer à installer les matériels informatiques et vidéo avec l'ami Nono.

En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …

 

En effet, nous allons assurer les directs de 3 box, et les équipes des motos 24, 33 et 121 sont déjà bien installées :

En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …
En route vers le Bol d'Or …

 

La première nuit débute, mais l'activité est toujours intense.

En route vers le Bol d'Or …

 

La semaine folle du Bol d'Or est donc lancée.

 

Dans les heures et jours à venir, nous vous communiquerons les liens
vous permettant de suivre l'activité de ces trois teams.

 

A très bientôt donc !

Partager cet article
Repost0
29 août 2021 7 29 /08 /août /2021 07:13

 

Vendredi matin, nouvelle équipée bretonne, en réel duo cette fois-ci. En effet, Lolo a fait une chute la veille et la conduite de sa moto risque d'être difficile. La voici donc aujourd'hui en passagère !

 

Destination Perros-Guirec afin d'assister à une démonstration de la Patrouille Acrobatique de France (PAF). Il s'agit là d'une autre de mes passions. Dès mes jeunes années, nos parents nous emmenaient voir ce spectacle lors de la fête aérienne du Bourget et les Fouga-Magister de l'époque venaient chaque année parader sous les fenêtres de l'école primaire pour leurs entrainements… ce qui ne favorisait vraiment pas mon attention aux études !

 

Après avoir sillonné bien des petites routes fort agréables (dont celle que j'ai renommée le Breizh TT), nous faisons une pause à l'aéroport de Lannion pour y prendre quelques photos des Alphajets fièrement alignés.

Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !

 

Alors que j'allais repartir, une Harley Davidson se "pose" juste devant l'entrée. Salut réciproque et une boutade sur la nature du parking. L'explication arrive sans ambages : "Je suis le directeur des vols".

S'ensuit une rapide conversation, bien intéressante, au cours de laquelle je tente d'obtenir un passe-droit pour accéder au tarmac …

Un sourire en réponse … Mais ça ne coutait rien d'essayer !

 

Nous arrivons enfin au cœur de l'évènement. Un énorme avantage de la moto qui trouve encore à se garer. Certes, sur un large trottoir, mais avec l'assentiment des gendarmes.

Immédiatement, je me propulse devant cette maison pour en prendre une photo avec une pensée familiale émue :

Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !

 

C'est là que résidait un oncle, et là que fut notre ultime rencontre. C'est aussi de cet endroit que j'admire la PAF la dernière fois, il y a une quinzaine d'années.

 

Déambulant le long de la plage de Trestraou, nous assistons aux préparatifs de démonstrations de sauvetages avec hélicoptère et SNSM (Service National de Sauvetage en Mer). La Gendarmerie est vraiment omniprésente partout, même sur l'eau :

Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !

 

Devant déjeuner, nous n'assistons pas à ce spectacle. Néanmoins nous bénéficions d'un autre : la capacité d'une restauratrice à gérer les grincheux et autres "pressés" pourtant retraités et en vacances …

Excellent accueil et bonne table pour "La Goélette" que nous recommandons avec plaisir.

 

A la sortie de ce restaurant, nous sommes accueillis par les gracieux vols de plusieurs parachutistes qui viennent se poser avec précision sur la plage :

Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !

 

Arrivent enfin les huit Alphajets en formation :

 

Un spectacle grandiose offert par des As qui nous gratifient figures époustouflantes.

En voici quelques vues, mais j'ai vite laissé l'appareil photo pour profiter pleinement du spectacle :

Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !

 

Pour le retour, la moto est encore plus appréciée pour sa capacité à se faufiler. Dès les premiers mètres le magma automobile est intense et nous nous retrouvons bloqués aux côtés d'un véhicule de gendarmerie. Rapide échange et petite rigolade avec l'officier qui, aimablement, explique à son chauffeur comment nous permettre de passer.

Merci bien mon commandant !

 

C'est ensuite des kilomètres de gymkhana pour remonter les files à l'arrêt … et les réflexions réitérées de Lolo : "heureusement que je n'ai pas pris ma moto".

En effet, elle est moins habituée que moi à ce type d'exercice … et peut-être moins téméraire aussi ?

 

C'est enfin le retour au calme, non sans une pensée aux copains du Moto-Club qui vont bientôt débarquer dans la région. D'ailleurs, j'en porte les couleurs et arbore les emblèmes de notre manifestation hivernale "Les Millevaches".

Objectif : Show de la Patrouille Acrobatique de France !
Partager cet article
Repost0
24 août 2021 2 24 /08 /août /2021 03:10

 

13 mois déjà que ces deux machines n'ont pas roulé de concert …

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

La dernière fois, c'était en juillet 2020 pour accompagner un "petit jeune" prenant livraison de sa nouvelle moto en Anjou. Vu la couleur de cette bécane, cela donnait une vision assez patriotique …

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

Depuis, ces deux machines roulent alternativement, au gré de mon humeur … et des possibilités offertes par différentes contraintes, dont celles liées au Covid.

 

Mais ce 15 août, Lolo, la pilote de cette brave Honda, décide de reprendre le guidon pour une petite virée pleine de promesses.

Nous voilà donc partis pour une quarantaine de bornes de petites routes se terminant par de belles séries de virolos qui nous mènent jusqu'à la sympathique petite cité de caractère de Pontrieux aux charmes certains :

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

Il est temps de se restaurer et nous profitons avec délectation de la crêperie des lavoirs.

L'accueil est à la hauteur des pantagruéliques et délicieuses moules frites (à la Bretonne et au bleu).

Une table recommandée après ce test concluant.

 

Repus, nous partons balader le long du Trieux sur lequel déambulent des petites barques à propulsion électrique. Cette vision nous engage à profiter de la promenade aquatique destinée à découvrir les innombrables lavoirs qui s'échelonnent sur les berges. Au plaisir des yeux s'ajoutent celui de la découverte grâce à un marinier local qui nous abreuve de l'histoire de la région émaillée de nombreuses anecdotes.

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

Puis nous enfourchons à nouveau nos destriers pour rejoindre l'objectif initial de la balade : le château de la Roche-Jagu, lieu d'un concert en fin d'après-midi.

Nous déambulons dans les jardins qui surplombent le Trieux dont les eaux calmes sont à peine troublées par les arabesques d'un skieur.

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

Enfin, nous rejoignons le théâtre de verdure qui accueille le trompettiste virtuose suisse Erik Truffaz et ses acolytes de son quartet.

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !
Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

Trois gouttes de pluie marquent la fin du concert, suffisamment fugace pour ne pas marquer le sol et donc ne pas nous importuner.

Joindre l'agréable à l'agréable … avec un soupçon de plaisir !

 

Pour le retour, ma suiveuse prend son temps, moins alerte qu'à l'aller mais nous arrivons largement avant la tombée de la nuit.

 

Belle journée, excellent préambule à de nouvelles tribulations de la Tracer qui devrait prochainement prendre le départ d'un tour de France  des copains …

 

C'est d'ailleurs déjà annoncé à certains qui m'attendent de pied ferme  …

 

A suivre donc !

Partager cet article
Repost0
14 juin 2020 7 14 /06 /juin /2020 21:56

 

La reprise est forte : 1500 bornes dans la semaine, une bonne remise en jambe !

 

Ce matin, départ de Bort aux aurores vers les terres celtiques et les prévisions météo ne sont pas très engageantes :

Rares averses à partir de Poitiers puis orages dès le début de l'après-midi sur la Bretagne.

 

Pour les averses, les prévisions étaient justes … mais pour le "rare", c'était moins évident …

 

Elles se succèdent, faibles et rapides jusqu’à Cholet où l'horizon est gris foncé, strié de trombes d'eau. Il est temps de penser à "bâcher" pour la suite.

Les dernières centaines de mètres avant de s'abriter sont réalisées sous un déluge dantesque et la fastidieuse séquence de l'enfilage de la tenue de pluie peut débuter.

 

Enfin prêt à repartir, la pluie a cessé, mais je ne regrette pas longtemps de m'être équipé. Les alternances d'ondée s'accroissent, parfois fort virulentes, mais je profite des 10 derniers kilomètres sur route sèche.

Tracer … déconfinement effectif !
Tracer … déconfinement effectif !

En légende, au choix,
la Tacer'Adventure pour singer l'ami Nono et sa Ninj'Adventure,

Ou "Les déménageurs bretons" vu la destination !

 

Une heure plus tard, les roulements du tonnerre s'amplifient, les cataractes d'eau déferlent et j'apprécie d'avoir gardé un train soutenu toute la matinée et d'être maintenant au sec, rassasié et la moto déchargée sans avoir à subir ces orages annoncés !

Tracer … déconfinement effectif !
Tracer … déconfinement effectif !
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2020 6 04 /01 /janvier /2020 07:02

 

… mais prometteur !

 

Tout d'abord, la Tracer me pose quelques soucis …

J'ai fait plus de kilomètres que prévus et me voilà en délicatesse au fin-fond de la Bretagne.

Le pneu arrière et le kit chaîne que je pensais changer à mon retour sont en fin de vie et, surtout avec la météo actuelle, il ne serait pas prudent de rentrer dans mes montagnes ainsi …

 

Heureusement, le concessionnaire Yamaha de Saint Brieuc FREE BIKE 22 se révèle d'une efficacité surprenante …

Un début d'année calme …
Un début d'année calme …
Un début d'année calme …

 

Accueil sympathique que j'avais déjà testé il y a quelques mois en faisant ma tournée d'affiches et flyers Millevaches, mais aussi qualité du conseil et capacité à bouleverser un planning pour faciliter la vie (et la sécurité) d'un "grand voyageur" !

 

Une équipe au top, malgré une certaine adversité engendrée par un manque de personnel (vacances et jambe cassée) d'où une disponibilité encore plus appréciée dans ce contexte dégradé !

 

Voici donc la moto prête pour de nouvelles aventures après le passage bien entamé des 25 000 km, avec une excellente surprise offerte par le pneu Michelin Pilot Road 2 qui a tenu 15 000 km soit 50% de plus que la monte d'origine en Dunlop.

Un début d'année calme …

 

Mais ce début d'année offre aussi de bien agréables perspectives qui vont probablement bouleverser favorablement ma vie à venir …

Des échanges prometteurs avec des êtres chers perdus de vue depuis quelques années qui annoncent des retrouvailles prochaines chargées d'émotions …

Il me reste à souhaiter que vous ayez tous une vision aussi positive que la mienne
de cette année 2020 en devenir.

Et donc à vous présenter mes meilleurs vœux
à l'aube de cette nouvelle décennie.

Un début d'année calme …
Partager cet article
Repost0
2 novembre 2019 6 02 /11 /novembre /2019 05:46

 

La révision des 20 000 km date de la semaine dernière et la Tracer approchait déjà des 22 000 km !

 

Je commence à apprivoiser cette machine sur ces 7 premiers mois, mais j'ai encore beaucoup de réflexes conditionnés par mes longues années en Diversion.

 

Ceux-ci sont parfois bénéfiques, comme l'anticipation des freinages, mais d'autres sont plus frustrants, particulièrement lorsque j'aborde des courbes au revêtement fripé.

Habitué à me faire embarquer sur l'extérieur, je ralentis trop et profite donc moins de cette machine qui, elle, ne bouge pas, suit sa courbe, imperturbablement.

 

La voici maintenant au calme (la météo ne me pousse pas non plus !), en Bretagne.

Tracer - Bilan après 20 000 km !

 

Mais elle a déjà vécu la montagne (Pyrénées, Jura et Massif Central), les départementales, les nationales, voies rapides, la ville et même parfois des portions d'autoroute et le constat en terme de consommation est motivant : 4,3 l. /100 km.

 

 

La monte pneumatique d'origine, des Dunlop, offre une bonne tenue de route, mais une résistance qui me paraît faible (au moins par rapport à mon expérience en Diversion) puisque les pneus avant et arrière sont changés, ensemble, peu après la révision des 10 000 km (le pneu avant aurait probablement pu faire encore 1 000 à 2 000 kms, mais je partais pour un long périple).

Ce sentiment est aujourd'hui confirmé par une monte Michelin dont l'arrière est bien parti pour faire 50 % de plus que le précédent !

 

 

Quelques détails ternissent tout de même mon euphorie, comme ce boulon d'embout de guidon qui prend la poudre d'escampette ou ces deux vis de la serrure d'une valise qui disparaissent, laissant le canon de la serrure complétement libre.

Ce jour-là j'ai apprécié avoir du scotch américain pour "verrouiller" la valise …

 

Ou il y a à trois semaines, ce refus de démarrer malgré plusieurs tentatives.

Finalement, après un temps de repos, elle concède à tousser, fume bien blanc pendant quelques minutes et depuis plus de soucis.

Je mets cela sur le compte de sa désapprobation à naviguer en région parisienne !

 

 

En ce qui concerne la bagagerie, il est vraiment dommage que les valises n'offrent pas un peu plus de volume et n'acceptent pas un casque …

A ce sujet, je vous informe que les valises de la FJR possèdent les mêmes fixations et s'adaptent donc parfaitement à la Tracer … hormis une largeur dépassant légèrement l'empattement du guidon, donc à surveiller, notamment en inter-file.

J'ai envisagé d'en changer, mais à 446 € pièce, j'ai reculé. Pour un premier équipement par contre, la question du choix est bonne à se poser.

 

 

Pour ce qui est de sa capacité en duo, les rares personnes transportées la trouvent confortable.

Mieux, l'une d'elles ayant fait 1 000 bornes en deux jours dont 500 d'affilé à tambour battant s'exclame ainsi à l'arrivée : "Même pas mal au c**".

Edifiant non ?

 

 

En définitive, cette Tracer, c'est que du bonheur (comme dit souvent mon pote David) et je pense qu'elle devrait rapidement dérouler les kilomètres pour visiter d'autres régions, et m'offrir bien des moments de plaisir, de partage avec les potes, d'aventures et de délires.

 

Mais aura-t-elle la même longévité que les Diversions ?

J'en doute, mais j'espère !

 

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 20:17

 

Vendredi 30 août, mes activités aux Restos du Cœur terminées, j'arrive à la maison, immédiatement suivi par Christian en provenance de Nantes.

Quel synchronisme !

 

Diner rapide, discussions et une courte nuit avant de prendre le départ de nouvelles aventures le samedi matin.

 

Ce projet remonte à l'année dernière.

Lors de la fin de notre périple entre Larzac, Ardèche, Drôme et Cévennes, Christian était enchanté et émettait le désir de refaire ce type de sortie.

Il précisait même qu'il ne connaissait pas le Jura et que cela pouvait être une belle perspective pour arrondir des pneus … (cf. http://div19.over-blog.com/2018/09/2000-bornes-de-virolos.html)

 

Et comme je suis un être faible et influençable, je me retrouve devant l'obligation d'orchestrer cette nouvelle expérience.

 

Nous avons décidé de partir de bonne heure dans la perspective d'essayer de limiter les effets de la chaleur, mais aussi d'arriver avant les risques d'orages annoncés …

 

Les 500 et quelques kilomètres sont abattus rapidement, sans vitesses excessives mais à un rythme soutenu et régulier et nous bénéficions des premières successions de virages du Jura sur une chaussée sèche et un environnement lumineux.

Le décor est planté !

 

Les deux machines sont enfin parquées devant le chalet destiné à devenir notre camp de base pour quelques jours :

Aventures Jurassiennes.

 

En effet, soucieux de préserver nos os vieillissants et d'anticiper d'éventuelles fraicheurs nocturnes devenant fréquentes en montagne à cette période, nous avons préféré cette solution à celle du camping.

En outre, cela nous permet de voyager plus léger.

 

 

Ce choix se révèle judicieux à plus d'un titre :
 

  • Il est situé aux confins des départements du Jura et du Doubs, proche de l'Ain et de la Suisse, au cœur des routes tortueuses ;
  • L'équipe de l'office du tourisme, gestionnaire du site, est accueillante, prête à favoriser (et même anticiper) nos demandes ;
  • Le village est doté de toutes les commodités, avec des commerçants forts avenants.
  • Le point de vue est bucolique, reposant, le long de la Saine, et à seulement quelques encablures de sa source :
Aventures Jurassiennes.

 

Nous ne pouvons donc que vous recommander ce camping "Le Val de Saine" à Foncine le Haut : http://www.camping-haut-jura.com/

 

Dès le dimanche, nous prenons un rythme qui devient rapidement immuable :

Petit déjeuner en terrasse, roulage, pique-nique, roulage, retour au chalet, balade pédestre au village pour quelques courses et boire un pot, dîner en terrasse, préparation du road-book du lendemain et bonne nuit de sommeil !

 

Pour la première journée, nous prenons contact avec l'environnement.

Passage par Les Rousses, puis la Suisse, col de Marchinruz avec de nombreuses bécanes en sortie dominicale, point de vue sur le lac Léman et les Alpes embrumées et café à Nyon.

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Ensuite, Divonne-les-Bains encombré d'une multitude d'Alpine, anciennes et modernes, le pays de Gex pour rejoindre Saint-Claude (au fait, à votre avis, dans quel bois fait-on les meilleures pipes ?) par des déviations nous offrant de magnifiques paysages, particulièrement verdoyants et enfin, le lac de Saint Point …

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Nouvelle intrusion en Suisse par le col de Landoz-Neuve, passage sous la dent de Vaulion dont la vue est troublée par la brume, tentative avortée d'un café à Yverdon, pause rapide devant le château de Grandson puis retour en France par la fabuleuse montée de Sainte-Croix.

La vallée vers Pontarlier est marquée par le château de Joux puis nous rattrapons les Gorges de Noailles creusées par la Loue dès sa source.

C'est ensuite les Salines Royales puis les lacs de Val et de Chalins avant de rentrer !

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Le principal élément qui nous guide réside dans la carte Michelin régionale avec laquelle nous privilégions les routes bordées de vert que nous écumons en fonction des prévisions météo et du temps disponible.

Et comme nous favorisons le roulage, nous faisons moins de pauses photos … mais en réalisons tout de même quelques séries comme celle de la retenue de Vouglans avec la couleur si particulière des cours d'eau chargés de sédiments alpins, ici, l'Ain :

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Ou le clocher aux tuiles vernissées de Clairvaux les Lacs :

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Mais aussi le superbe vignoble de Château-Chalon :

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Mais un impondérable nous entraîne à réviser nos plans …

Le côté négatif, entre autres, c'est l'impossibilité de recevoir Dédé (de l'Ardèche) qui devait nous rejoindre à Bort le vendredi …

Par contre, le positif, c'est que nous bénéficions de deux jours supplémentaires pour continuer à découvrir la région, d'autant que nous pouvons profiter du chalet jusqu'à samedi …

 

Nous jouissons aussi des connaissances de ce fameux DD07 qui nous informe par téléphone de quelques lieux à découvrir comme un point de vue remarquable à 360° au sommet de la Dent de Volion (1482 m.) en Suisse.

 

Avant l'ascension, première pause au bout du lac de Joux à l'eau cristalline :

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Après 5 km d'une route étroite et escarpée, nous pouvons garer les bécanes et commencer à grimper à pied. Malheureusement, les chamois annoncés par un local ne sont pas visibles à ces instants …

Par contre, la récompense après les efforts de la montée pédestre est fantastique. En voici d'ailleurs un aperçu vidéo à 180°, dans la pâle lueur du matin embrumé :

 

Et voici quelques photos de cet environnement, Le lac de Joux, la chaîne alpine, la vallée empruntée deux jours plus tôt et même la petite route qui nous a amenés au lac de Joux :

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Encore merci à toi Dédé !

Si nous n'avons pas profité de tous tes conseils et informations, ce site est vraiment exceptionnel, même si de bon matin les brumes sont encore tenaces … mais cela a aussi son charme.

Les découvertes se poursuivent. La route chaotique de la vallée du Dessoubre, ce cours d'eau encaissé à l'eau si claire où virevoltent de magnifiques truites. La rivière du Doubs dans le défilé d'Entre-Roches. Ou les forteresses gardiennes de La Cluse Mijoux, vues maintenant de la face nord.

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Et les ouvrages d'art comme ce viaduc ferroviaire au-dessus de Morbier ou cette vallée de la Loue que nous reprenons dans l'autre sens à partir d'Ornan. La rivière est calme, limpide, mais la route monte tout en virages le long de la paroi rocheuse pour surplomber le cours d'eau maintenant torrent dont le vacarme nous parvient malgré les 350 mètres de dénivelé et la couverture végétale.

C'est aussi la découverte de la route des sapins où nous profitons d'un espace forestier idyllique pour un agréable pique-nique.

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Dans les derniers moments, nous profitons de la Saine, calme ou tumultueuse dans les gorges et bénéficions aussi de l'observation d'un écureuil téméraire … probablement un cousin de celui qui venait nous saluer au chalet régulièrement.

Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.
Aventures Jurassiennes.

 

Un dernier passage au village pour s'approvisionner. Christian a découvert les saucisses de Morteau ainsi que la cancoillotte et veut en ramener … comme moi d'ailleurs, agrémenté de Morbier, Comté et Bleu de Gex.

Le retour à Bort se déroule parfaitement et je totalise 2 600 kilomètres supplémentaires.

Le dimanche matin je raccompagne Christian sur la route de Limoges avec la perspective de boire un café chez Arlette. L'air est vivifiant sur le plateau Bortois, Il fait 4°.

 

Mais nous ne trouvons aucun café ouvert et Christian repart sans ce liquide qui serait pourtant bienvenu avant d'attaquer le plateau des Millevaches.

Il arrive chez lui dans l'après-midi … avec des pneus bien arrondis !

 

PS

La réponse à la question relative aux pipes de Saint-Claude :

C'est dans la bruyère bien sûr et non pas dans le bois de Boulogne
comme pourraient le penser certains coquins.

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2019 7 15 /09 /septembre /2019 10:26

 

Il est temps pour Laurence de regagner ses pénates, se préparer à retourner au boulot …

Mais il va falloir affronter un nouveau défi, avec quelques appréhensions mais aussi une confiance retrouvée, celui de rentrer en une seule étape soit près de 500 km d'une traite !

 

Nous repartons donc de chez mon frère des images plein la tête et le sentiment du "devoir accompli", sous plusieurs sens (garde de la maison, mémoire familiale, …)

 

Au bout d'une centaine de kilomètres dans une relative fraîcheur sous un soleil déjà ardent, une première pause bienvenue.

Je recherche depuis un moment un café, mais cela devient difficile et je me résigne à pousser jusqu'au prochain "fast-food" qui lui sera ouvert et me rappellera bien des souvenirs d'une superbe rencontre avec un motard esseulé dans le froid d'un petit matin (cf. http://div19.over-blog.com/article-seconde-viree-hivernale-2-x-68902465.html).

 

Mais à l'entrée de Verneuil sur Avre, un établissement est ouvert, orné d'une banderole annonçant un changement de propriétaire (cf. https://www.facebook.com/cafeteriaaubonappetit/).

Excellente idée, l'accueil de madame, pourtant en plein ménage est chaleureux, le petit déjeuner agréable avec un rapport qualité/prix bienveillant et les odeurs du plat du jour en préparation par monsieur alléchantes … mais il est trop tôt pour en profiter.

Second périple de la Tracer – Le retour.

 

Encore une bonne centaine de kilomètres avant la pause repas à La Chapelle d'Andaine et les deux machines repartent sous une chaleur maintenant omniprésente, tout juste tempérée par le vent du roulage.

Un nouvel arrêt pour se désaltérer à Ducey avant de s'engager sur la 2x2 voies qui nous porte jusqu'à l'objectif.

 

A l'arrivée, Lolo est fatiguée, mais radieuse. Elle a "encaissé" le périple relativement redouté sans douleurs particulières …

Elle est même enchantée par le confort octroyé par sa 500 Honda : "même pas mal aux fesses !".

 

Il nous reste deux jours pour bichonner les machines (nettoyage approfondi, maintenance des chaînes) avant que je reparte vers le Massif Central.

Second périple de la Tracer – Le retour.

 

Une courte mais sympathique halte en région nantaise chez  Christiane et Christian où nous peaufinons notre prochain périple qui doit débuter en fin de semaine …

Mais ceci est une autre histoire !

 

A suivre …

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de Patrice ou Div19
  • : Mes grandes virées en moto, dans la bonne humeur partagée entre amis.
  • Contact

Pages