Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 19:13

 

Après sa virée dans le Lot, le Rider 400 me guide vers le Nord.

 

Paris et sa banlieue ne le perturbent aucunement. Il me fait découvrir de nouveaux itinéraires et quelles que soient mes circonvolutions, il n'est absolument jamais pris en défaut et recalcule ses parcours avec une dextérité étonnante.

 

Puis c'est une escapade sur Amiens pour aller saluer mon ami Éric, celui avec lequel nous avons tant œuvré pour le GECO !

Programmé sur routes sinueuses, le GPS me guide entre Vexin et Picardie, m'offrant de virevoltantes routes traversant nombre de villages pittoresques, sous un franc soleil.

Un régal !

 

Au téléphone, Éric me conseille d'éviter la ville en travaux. Un peu rebelle, je m'y engage avec obstination. Ne suis-je pas là pour tenter de mettre la machine en défaut ?

Peine perdue, le Rider 400 me guide avec célérité jusqu'au bout !

 

Petite pause en ville bien agréable :

Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !

 

Puis je reprends ma route vers le nord du Val d'Oise pour saluer des compagnons de bien des balades, Véro et Pascal (merci encore pour le chargeur de téléphone, voilà qui m'a bien dépanné !).

Et là, Tomtom touche une corde sensible.

Il me fait prendre des routes parcourues il y a 42 ans, pour ce qui était mes premières "grandes" virées. Combien de fois les Honda 350 et 450 sont-elles passées par là pour rejoindre le fort de Guise (02) où j'œuvrais avec un plaisir fou sur ce chantier archéologique du Club du Vieux Manoir ?

Le premier retour fut d'ailleurs celui de ma première chute, la machine comme le bonhomme un peu abimés !

 

 

Un peu plus tard, c'est le test de l'international. Je traverse le Luxembourg pour me rendre à une course de motos anciennes en Belgique.

Un bug semble se dessiner. Aucune "zone de danger" (pour le portefeuille !) ne se matérialise sur le GPS, contrairement à la France où les radars fixes sont ainsi annoncés …

En fait, il semble que ce soit plus engendré par des différences de politique de "sécurité rentière". Aucun radar n'est aperçu en traversant ces deux pays …

Je serais tout de même curieux de savoir si ces contrées voient leurs statistiques de mortalité routière évoluer comme les nôtres ? ? ?

Sinon, en ce qui concerne l'efficacité de guidage, le Rider 400 ne semble pas connaître les frontières. C'est toujours un sans-fautes !

Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !
Tomtom – Bilan des 5000 premiers kilomètres !

 

Pour le retour, j'ai demandé un parcours rapide mais sans péage et je le contrains à certains points de passages non proposés afin de profiter de certains secteurs tels que l'est des Vosges ou la traversée du Morvan.

Alors que je passe à quelques centaines de mètres d'une de ces étapes programmées, Tomtom reprend son cafouillage des débuts que j'ai surnommé le " syndrome E.T " (cf. Première sortie de Tomtom !).

Heureusement, maintenant que je connais ce problème, il est très facilement soluble. Il suffit de demander  un nouvel itinéraire vers la destination et la performance du GPS reprend ses droits. De plus, ce bug est parfaitement référencé chez le fournisseur et la mise à jour corrective devrait être prochainement disponible.

 

 La semaine dernière, Tomtom a visité le Larzac, le viaduc de Millau, la vallée du Lot, le Cantal, et il se révèle à nouveau comme un parfait auxiliaire de tourisme, performant et de bon conseil.

 

Les 5284 kilomètres parcourus m'ont insidieusement rendu "addict" de l'outil. A part ce bug, je ne l'ai jamais pris en défaut et ce n'est pas faute d'avoir essayé.

Il a su me donner suffisamment confiance pour ne plus préparer mes cartes dans le lecteur de la sacoche de réservoir !

Il a subi les fortes chaleurs, les trombes d'eau, les orages en restant tout le temps opérationnel.

 

J'ai hâte d'être maintenant en décembre pour le confronter aux Millevaches et probablement à des températures négatives, voire même à la neige et/ou au brouillard givrant …

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
Bon il est 16h12, nous sommes le 09/09/15, je sens que tu traînes lamentablement. À moins que ton TOMTOM t'a perdu dans des coins et recoins de routes sinueuses, je te l'avais dit qu'il ne fallait pas faire confiance aux machines. De toute façon, c'est ta faute, ben oui, arrête de faire de très bons romans photos. Bon, ça va, je plaisante, je vais attendre les photos. Gros bisous.
Répondre
D
ça y est,je suis prête pour regarder les 400 photos du Circuit de Gedinne
Répondre

Présentation

  • : Le blog de Patrice ou Div19
  • : Mes grandes virées en moto, dans la bonne humeur partagée entre amis.
  • Contact

Pages