Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juin 2015 2 30 /06 /juin /2015 05:22

 

Après sa première journée de roulage, le Tomtom Rider 400 s'éveille tout guilleret dans un univers de rêve :

Les premiers circuits de Tomtom !

 

Il part vers son premier circuit par le chemin des écoliers, accompagné d'un nouvel acolyte en la personne de Serge, et pour en retrouver un troisième, Jacques.

 

Pour cette journée, je programme le chemin le plus court pour rejoindre le 77, avec une étape à Orléans afin de saluer mon neveu Maxime, sensé être au boulot !

 

Si je connais suffisamment ces axes pour ne pas avoir besoin de cartes, je me laisse néanmoins guider par la machine … qui ne faillit à aucun moment !

C'est l'occasion de découvrir de nouvelles routes, mais aussi des secteurs étonnants et insoupçonnés, notamment en forêt de Fontainebleau.

 

Les routes proposées ne sont pas toujours en excellent état, souvent étroites et viroleuses, le trajet nous fait traverser des villes qui auraient pu être contournées, mais ceci est directement lié au "deal" avec la machine : au plus court ! ! !

 

Et si ce "plus court" peut accroître notablement le temps de route, il offre aussi des surprises particulièrement agréables tel ce type de vues, à une quarantaine de kilomètres de Paris :

Les premiers circuits de Tomtom !

 

Le lendemain, les trois compères se propulsent vers le circuit Carole où se déroule la première édition de "Classic Machines". L'itinéraire est connu et parfaitement maitrisé, mais Tomtom est programmé sur le trajet le plus rapide. Il propose une première sortie de l'A104 puis une seconde. Je les décline avant d'accepter la troisième. A chaque fois la mise à jour du nouveau parcours est quasi instantanée.

D'autant plus appréciable lorsque le panneautage fait à ce point défaut, comme ici à l'approche du circuit :

Les premiers circuits de Tomtom !
Les premiers circuits de Tomtom !

 

Le dimanche soir, changement de quartier. Du circuit nous partons vers le 78. Et là, le Rider 400 va réellement subir une épreuve. Autant le passage de Roissy est aisé d'ouest en est, autant il m'a posé des problèmes dans le sens inverse ces dernières années. En fonction des travaux et des voies nouvelles, je n'ai jamais pris le même itinéraire !

Mais là, Tomtom s'avère redoutable. Il me guide rapidement et efficacement au sein du dédale qui enserre l'aéroport. Parfait !

 

Au cours de la semaine, le GPS fait ses gammes en milieu citadin, dans et autour de la capitale.

Là encore, je suis suffisamment à l'aise pour ne pas en avoir besoin, mais quel environnement foisonnant pour tenter de le prendre en défaut ! ! !

Peine perdue.

Non seulement Tomtom fait un zéro faute, mais il me permet d'appréhender de nouveaux itinéraires, plus efficaces.

Edifiant pour un gars qui, sans remettre en cause les apports bénéfiques de la machine, doutait de l'apport réel de ce type d'outils. D'autant qu'un nouvel avantage se dessine, en terme de sécurité.

 

Dans les entrelacs complexes des échangeurs, plus besoin de déchiffrer les panneaux, de rechercher les bonnes directions. D'un simple coup d'œil, et avec suffisamment d'anticipation, je peux me positionner sur les bonnes voies et m'engager sans hésitation sur le bon embranchement, tout en gardant un maximum d'acuité pour surveiller l'environnement.

Un régal !

 

Le week-end suivant, Tomtom rend visite au vénérable circuit de Montlhéry à l'occasion du Café Racer Festival.

Bien que noyé dans cette profusion de véhicules, Le Rider 400 n'est pas perdu. Il sait parfaitement où il se trouve :

Les premiers circuits de Tomtom !

 

Par son guidage parfait, son excellente lisibilité, il commence à jeter le doute dans l'esprit du vieux motard que je suis. Cet outil serait-il plus qu'un gadget ?

 

Je commence vraiment à le croire, mais de légers doutes persistent encore.

Je ne suis pas encore rendu au point de lâcher mes cartes … et ma mémoire …  pour m'abandonner complètement à une forme de diktat du GPS ! ! !

Il va devoir confirmer ces premières impressions pourtant particulièrement positives.

 

A bientôt …

Partager cet article
Repost0

commentaires

É
ça fait maintenant pas mal d'années que j'utilise cet outil, je crois même me rappeler qu'à mes débuts avec on était sorti de Paris après une réunion de l'asso du repaire.<br /> Alors oui, c'est un complément très utile mais j'ai toujours la carte papier dans la sacoche de réservoir car Tomtom a son caractère !<br /> tu peux aussi lui préparer un itinéraire sur ordinateur et charger un " .itn" dans la machine <br /> bonne route Patrice
Répondre
P
Eric, Eric ...<br /> Je me doute un peu de qui est celui-là, mais pas sûr à 100 %, et, en fonction des indices, je penche un peu vers un parisien ... et un peu plus vers un Normand ? ? ?<br /> Bon, merci bien pour ce commentaire, ces conseils ... et le vœux de bonne route qui sont d'actualité !
A
Bah ça parait super ce bidule :D<br /> <br /> Bon j'ai chargé 5 logiciels (gratuits) pour mon smartphone, je verrais bien ce qu'ils valent :)
Répondre
P
Oh oui, Jessica, je doutais, non pas de l'efficacité de ce genre d'outil, mais de l'apport qu'il pouvait me procurer ...<br /> Et je continue à douter ...<br /> Mais vis à vis de mon attachement grandissant !<br /> A vérifier dans les jours à venir ...
D
Ah la la modernisme modernisme quand tu nous tiens........
Répondre
P
Bonjour Denise, tu ne crois pas si bien dire ...

Présentation

  • : Le blog de Patrice ou Div19
  • : Mes grandes virées en moto, dans la bonne humeur partagée entre amis.
  • Contact

Pages