Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 09:22


Sur la route qui me mène au Café Racer Festival à Montlhéry, une affiche attire mon attention, rapidement confortée par la première vision :

Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !


Voilà donc de quoi faire une pause attractive susceptible d'améliorer ma culture de la moto américaine et, accessoirement, des imposantes voitures :

Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !


Mais je me trouve aussi plongé dans la fabuleuse histoire de Matra, de ses bolides bleus trustant les victoires sur divers types de compétitions qui ont émaillées mes jeunes années :

Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !


Ce musée, c'est aussi la démonstration d'un savoir-faire technologique indéniable :

Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !
Musée Matra ... une halte bien sympathique !


Enfin, c'est aussi l'occasion de revivre l'épopée de l'Espace, véhicule précurseur de bien des modes actuelle :

Musée Matra ... une halte bien sympathique !


Une visite à recommander donc :
http://www.museematra.com/

Repost 0
Published by pat19
commenter cet article
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 07:28

 

Il y a quelques jours je vous annonçais la perspective de 6 invitations pour le Bol d'Or …

 

En voici déjà deux à gagner.

2 invitations pour le Bol d'Or !

 

Ce sera ce dimanche 4 juin en fin de journée à Magny-Cours, après la seconde course des 12h00, lors des festivités du Moto-Club Meymacois (cf. l'article "2 places pour le Bol d'Or !").

2 invitations pour le Bol d'Or !
2 invitations pour le Bol d'Or !
2 invitations pour le Bol d'Or !
2 invitations pour le Bol d'Or !

 

Ce Moto-Club profite de sa participation pour réunir tous ses amis autour d'un apéritif dinatoire et célébrer les prouesses (enfin, nous l'espérons) de la #119, machine du Team MC19.

 

Ces deux invitations au Bol d'Or seront les deux premiers lots de la tombola réalisée à cette occasion ! ! !

Venez donc nous rejoindre dans le paddock pour profiter de ces moments.

 

Pour les quatre invitations suivantes, il suffit de surveiller le site de Mototribu … et prendre connaissance d'un de ses derniers articles relatif à l'accueil des spectateurs au Bol d'Or :

"Bol d’Or, (15-17 septembre), les spectateurs seront chouchoutés"

2 invitations pour le Bol d'Or !

 

A bientôt pour la suite donc …

Repost 0
Published by pat19 - dans Idées
commenter cet article
19 mai 2017 5 19 /05 /mai /2017 12:41

 

Cette année, la 81ème édition du Bol d'Or s'annonce sous les meilleurs auspices avec un accueil complètement revu pour les spectateurs …

 

Plus de confort …

Plus de convivialité …

Plus de spectacle …

 

Pour fêter dignement ces nouveautés, Larivière Organisation, associé à 2 autres acteurs du monde moto, offre 6 invitations à gagner !

6 invitations pour le Bol d'Or à gagner !

Comment ?

A découvrir dans le courant de la semaine prochaine.

 

En attendant, bon week-end … patient !

Repost 0
Published by pat19 - dans Idées
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 17:40

 

Désolé de vous délaisser depuis quelques temps, mais je suis assez accaparé par divers sujets … dont certaines occupations avec le Moto-Club Meymacois …

 

En effet, les Millevaches ce n'est jamais complètement terminé. Mais pour l'instant, nous sommes surtout concentrés sur la participation du Team MC19 aux 12h00 de Magny-Cours début juin …

Le Team MC19 et Nano-Eco !

 

Mais reprenons cette histoire au début, c’est-à-dire aux 24h00 du Mans 2016.

 

Je rencontre un jeune homme, Loïc, qui vient de se mettre à son compte sous le nom de Nano-Eco et distribue des produits qui semblent pleins de promesses. Il profite de sa présence dans le Team MP Racing pour traiter les casques des pilotes qui sont impressionnés de ses capacités déperlantes sous la pluie.

Il met aussi en valeur les gros et petit bijoux de mes potes Olivier et Etienne. Il s'agit de la monstrueuse Boss Hoss et de la frêle Zaeta :

Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !
Le Team MC19 et Nano-Eco !

 

D'ailleurs, il y a quelques semaines, Etienne me faisait part de son étonnement.

Un an plus tard, le traitement est toujours d'une efficacité redoutable et l'entretien de son jouet est d'autant simplifié.

 

Personnellement, je n'ai testé ce traitement, pour l'instant, que sur mon casque, et j'y trouve deux avantages majeurs :
 

  • Sous la pluie, voir la neige fondante, je n'ai quasiment plus recours à l'essuyage répétitif de visière. Les gouttelettes ne s'amassent plus, elles glissent en un film régulier qui n'altère pas la vision.
     
  • En ce qui concerne l'entretien, celui-ci est des plus simples.
    Lorsqu'il s'agit d'un nettoyage rapide de visière, notamment après les traversées de zones de culture de colza (un must pour les accumulations d'insectes), un simple essuyage avec une microfibre humide offre une éviction rapide des cadavres et autres déjections accumulées …
    Auparavant il fallait laisser s'humidifier ce magma avant de l'évincer … avec un minimum de micro-rayures !
    Et pour le nettoyage complet du casque, une fois arrivé, c'est tout aussi aisé !

 

En ce qui concerne la moto, je vais m'y mettre … un jour !

Néanmoins, L'Equipement.fr a réalisé ces tests et leur article est autant sans concessions que séduisant (cf. l'article).

 

Mais maintenant, en 2017, fort de ses débuts tonitruants, Loïc a évolué en société et continue de proposer ses produits, toujours sous la marque "Nano-Eco".

Et depuis quelques semaines il est partenaire du Team MC19 et propose un accès privilégié aux membres et amis du Moto-Club Meymacois par ce lien :

http://teammc19.nano-eco.fr/

Et, pour reprendre un slogan éculé, "l'essayer, c'est l'adopter" !

Le Team MC19 et Nano-Eco !

 

A bientôt pour vos propres impressions ?

Repost 0
Published by pat19 - dans Idées
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 05:10

 

Ce vendredi 10 février 15h00, j'enfourche la moto, fortement chargée.

 

Cela fait quinze jours que je n'y ai pas touchée.

Elle est bien un peu poussiéreuse, mais quel plaisir de s'engoncer dans la carapace chaude et protectrice du motard, d'actionner le démarreur, de laisser chauffer quelques instants en se délectant par avance des virages à venir …

Et c'est parti pour un périple qui pourrait sembler être long, vu le chargement, et pourtant …

 

Si le ciel est d'azur, le fond de l'air est frais. A l'arrêt, il fait vite chaud, mais dès que le vent est produit par la vitesse, la tenue est appréciée !

 

Les premiers virages sont abordés avec une certaine retenue. Il faut prendre la mesure du poids et du balourd accru par les deux valises, le top-case, une sacoche de réservoir et un sac sur la selle passager …

 

Mais rapidement le rythme s'accélère, la machine virevolte de courbes en virages, et le pilote est radieux au guidon, tant du ressenti qu'à la perspective de la nuit à venir !

 

Mais je n'ai fait qu'une quinzaine de kilomètres qu'il faut déjà m'arrêter !

 

Je retrouve Ricou et Marie pour quelques manipulations informatiques rapides.

Ils finissent néanmoins de s'équiper et de charger leurs machines lorsque Yan, Michel et Laurette nous rejoignent.

Les cinq bécanes repartent vers leur objectif qui n'est pas si lointain … ni vraiment inconnu : Le Plateau de Millevaches !

 

Il semblerait que les membres du Moto-Club Meymacois veuillent se faire leur petite hivernale perso ! ! !

 

Eh bien oui, c'est un petit peu ça, mais en même temps bien plus …

 

En effet, nous allons établir notre campement pour accueillir comme il se doit un illustre visiteur qui éprouvait le besoin de connaître le lieu de la plus importante hivernale de France : Laurent Cochet et sa Ducati Multistrada ! ! !

Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !
Une mini hivernale … grandiose !

 

Des moments fabuleux qui vous sont relatés sur le site du Moto-Club Meymacois, sous le titre :
"A la rencontre de Laurent Cochet !"

 

Mais vous pouvez aussi vous délecter de quelques vidéos sur la chaîne Youtube et dans la Playlist :
"Lolo-Milleveaux"

 

Et pour le délire, cette nuit est aussi exprimée sous la forme d'un :
Roman-Photos, téléchargeable en PDF.

Nota :

Pour ces dernières vues, les situations sont parfois légèrement travesties et ne reflètent pas vraiment la réalité des conditions ou propos …

C'est une révision un peu taquine de ces moments exceptionnels !

 

Enfin, près de 200 photos de cette nuit diabolique sont accessibles dans l'album :
"Lolo-Milleveaux".

 

Bonne visite de ces lieux, sans oublier les fameuses vidéos de Monseigneur Cochet
(ou plutôt Mon Saigneur d'ailleurs !) :

 

ROAD TRIP HIVERNAL 1/3
4.500 KM SUR LA NEIGE ► DUCATI MULTISTRADA 1200

 

ROAD TRIP HIVERNAL 2/3
4.500 KM SUR LA NEIGE ► DUCATI MULTISTRADA 1200

 

ROAD TRIP HIVERNAL 3/3
4.500 KM SUR LA NEIGE ► DUCATI MULTISTRADA 1200

 

Des moments vraiment inoubliables,

Merci Laurent d'avoir provoqué cela,

Et merci à tous les participants pour cette chaleureuse ambiance !

Repost 0
Published by pat19 - dans Millevaches
commenter cet article
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 10:45

 

Ou la loi de l'emmer****** maximum …

 

Ce vendredi 31 mars je suis agréablement sorti de ma torpeur par un doux rêve …

Je batifole au milieu d'une zone commerciale avec mon regretté neveu Max dans une méga partie de cache-cache émaillée de chahuts et d'éclats de rire.

 

A l'évocation de ces temps joyeux, le réveil est rude, douloureux, chargé de souvenirs qui se télescopent dans un esprit encore embrumé, de ce manque de mon émérite passager, compagnon de tant d'aventures …

 

Il est 3h00 et il m'est impossible de me rendormir.

Mais comme je dois partir en fin d'après-midi vers le Larzac avec une étape à Aurillac, autant préparer mon paquetage, prendre de l'avance pour cette journée bien occupée !

 

8h30, je suis au supermarché Carrefour pour récupérer les marchandises destinées aux Restos du Cœur, que nous convoyons jusqu'au local pour terminer la mise en place de la distribution de l'après-midi.

 

11h00, de retour à la maison, je m'équipe pour aller chercher la moto, faire le plein, vérifier les pressions de pneus et la charger, mais les clés sont introuvables …

J'ai dû les laisser sur la bécane et je me dirige vers le garage avec la hantise de ne pas avoir coupé le contact et donc de me retrouver sans batterie. Mais les clés n'y sont pas …

 

Retour à la maison où je démarre une fouille plus approfondie sans succès.

 

13h00, je dois partir, la boule au ventre, pour assurer ma mission au sein de l'équipe des Restos du Cœur. L'après-midi se déroule sans encombres, mais avec la tête farcie de la lancinante question : "où peuvent-être ces satanées clés ?". La mairie, contactée par téléphone, ne les possède pas dans ses objets trouvés. La probabilité qu'elles soient à la maison est donc majeure !

 

17h00 retour à la maison et poursuite de la fouille. Sans plus de résultats.

 

19h00, après un appel chez Bort Moto Access, ce bon Canou – Christophe – me rejoint après la fermeture de son atelier. Il démonte le Neiman pour tenter de court-circuiter le contacteur mais la tâche s'avère difficile. Il ne reste plus qu'une solution à laquelle j'adhère, percer le contacteur pour pouvoir l'actionner dans clé !

 

Heureusement, en bon professionnel, Canou évoque une autre contrainte : "Comment feras-tu le plein d'essence sans clé pour ouvrir le réservoir ?".

Bonne question. Et je le remercie encore de sa clairvoyance. Je me vois bien à une centaine de bornes dans l'incapacité de refaire le plein …

 

La décision est donc prise de stopper l'action en cours. Dans le courant de la semaine, nous démonterons les trois serrures (contacteur, trappe de réservoir et verrouillage de selle) de mon ancienne Diversion, la grise conservée pour les pièces, pour remonter le jeu complet sur la bleue.

 

De retour à la maison, j'informe Isabelle à Aurillac et Laurent sur le Larzac de ma mésaventure et annule mon départ.

 

Mais j'ai la rage. Même si la météo n'est pas engageante, j'ai vraiment envie de partir.

Je me plonge donc dans une fouille méthodique et approfondie et je retrouve cette maudite clé au milieu de la nuit, tapie au fond d'un tiroir.

 

Samedi matin, après quelques courtes heures de sommeil, je retourne au garage dès les premières lueurs du jour. Je vais enfin pouvoir partir …

 

Mais mon euphorie est vite calmée. Le contacteur pendouille au bout de ses fils …

Retour à la maison pour prendre du scotch de réparation et fixation provisoire du Neiman.

Ce n'est plus ce détail qui va m'arrêter ! ! !

 

Je sors la bécane, insère la clé avec une certaine délectation, la fait tourner et un nouveau doute me prend. Les voyants sont bien faiblards …

L'incertitude est de courte durée. La batterie n'a plus la force d'entrainer le démarreur.

Pendant un infime instant, je suis découragé, écœuré et j'engage à nouveau la bécane vers le garage, la mort dans l'âme. Mais l'envie de partir est toujours là.

 

Je me ravise et engage, à la "poussette", la moto vers la rue en déclivité. Elle toussote sur quelques mètres et finit par ronronner gentiment.

J'ai une demi-heure devant moi avant l'ouverture de Bort Moto Access et je pars donc rouler pour recharger la batterie. Arrêt en haut d'une côte pour vérifier l'état de charge. Parfait, le démarreur lance le moteur sans hésitation !

 

Je sais que maintenant je ne peux plus être à midi sur le Larzac. J'informe donc Laurent (LaurentchezRaoul) de ma venue tardive et nous remontons le contacteur. Autant limiter les risques de nouvelles galères …

 

Retour à la maison pour, enfin, charger la moto. Je me confectionne rapidement un sandwich et prend le temps de remonter les manchons. Vu l'ardeur de la pluie, je ne veux pas provoquer des arrêts pour changer de gants, d'autant que la fraîcheur des passages en altitude risque de sérieusement accroitre le froid sur le bout de doigts …

 

Il est près de 11h00 lorsque je pars enfin …

Mais ceci est une autre histoire …

 

Repost 0
Published by pat19 - dans Humeur
commenter cet article
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 04:12

 

Ou les filles en moto, c'est au choix …

 

Je m'épanche souvent dans ces lignes (mais peut-être pas assez souvent ?) sur la présence de ces femmes dans notre microcosme fréquemment réputé comme assez machiste.

 

Et pas seulement comme passagères, sur la route, ou hôtesses, sur les circuits …

 

Elles sont de plus en plus nombreuses à prendre le guidon et les compétitions qui leur sont consacrées fleurissent avec bonheur !

Il suffit de savoir que notre française Livia Lancelot vient d'être titrée Championne du Monde de Motocross pour valider qu'elles peuvent exceller …

 

C'est dans cet esprit que j'évoquais (rapidement) une certaine Myriam. C'était au mois de mars dernier, lors des Wings & Rides à La Ferté Alais (91) relaté au sein d'un très long article : "Joindre l'utile à l'agréable !".

La moto au féminin …

 

Elle évoquait son projet d'un atelier moto au féminin, elle recherchait un local …

Ses propos me semblaient affutés, son projet fouillé, ses perspectives réelles …
Et la passion omniprésente !

 

Quelle bonne surprise lorsque je découvre que le projet est réalité :

La moto au féminin …
La moto au féminin …
La moto au féminin …
La moto au féminin …
La moto au féminin …

Photos RIDE-R MEDIA

 

Le "bouclard" est ouvert depuis quelques mois maintenant, au

- 30 rue des maronites - 75020 Paris -

Et après la mise en route, les activités se décuplent :

 

Ainsi, les ateliers participatifs voient le jour avec bonheur (Cf. sa page Facebook) et le lieu accueille des soirées bien sympathiques, dont celle de l'ami Olivier, l'importateur des montres sacrés Boss Hoss
(A découvrir sur le
site RIDE-R MEDIA).

La moto au féminin …

 

Et enfin, Messieurs, n'ayez pas peur.

 

Myriam Amrouni ne me paraît vraiment pas sexiste et si le lieu est féminisé, il n'en est pas pour autant
exclusivement réservé aux nanas …


Et les échos perçus à diverses reprises sont plutôt flatteurs ! ! !

Repost 0
29 janvier 2017 7 29 /01 /janvier /2017 05:49

 

Rue du champ de foire à Bort les Orgues (19110) … un nom prédestiné ?

 

Voici la situation, la nuit puis la matinée de ce samedi, jour de marché :

Mise à jour pour les Pouvoirs (?) Publics …
Mise à jour pour les Pouvoirs (?) Publics …
Mise à jour pour les Pouvoirs (?) Publics …
Mise à jour pour les Pouvoirs (?) Publics …
Mise à jour pour les Pouvoirs (?) Publics …

 

Rassurez-vous, aucune intervention d'urgence ne s'est présentée …

Et je vous affirme qu'aucune des personnes laissant leur véhicule ici ne sont riveraines !

 

Mesdames, Messieurs, apparemment sans pouvoirs publics, je ne prendrai plus la peine de vous écrire, cela ne sert visiblement pas à grand-chose …

Ni, d'ailleurs, à vous faire des propositions ou à calmer les vifs échanges avant qu'ils ne dégénèrent en rixes …

 

Et pourtant, ces lois, décrets ou arrêtés que vous ne voulez pas appliquer et faire respecter, c'est bien vous qui les adoptez et promulguez !

 

Vous semblez donc décider que même dans nos provinces reculées les zones de non droit soient de rigueur …

Soit, mais ne venez pas opposer vos lois si certains finissent par appliquer les leurs … simplement pour pouvoir vivre à peu près normalement !

 

En souhaitant tout de même de ne pas devoir émettre un jour un triste compte-rendu …

 

 

Pour mémoire, le dernier article sur ce sujet, (le premier datant du janvier 2016 !) :

Trop, c'est trop !

Repost 0
Published by pat19 - dans Humeur
commenter cet article
25 janvier 2017 3 25 /01 /janvier /2017 07:41

 

Tout simplement le journal interne du Moto-Club Meymacois

 

Mais aujourd'hui, l'édition de son hors-série n'est pas exclusivement réservé aux membres de l'association.

Pour la seconde fois, voici donc cette publication à la disposition du plus grand nombre :

Mais qu'est-ce donc "L'Echo du Corbeau" ? ? ?

 

Elle est disponible sur le site de Mototribu

 

Ou directement en format PDF téléchargeable !

(Cliquez sur les liens surlignés)

Bonne découverte, saine lecture, …
Et n'hésitez pas à partager et communiquer,
Cette fabuleuse équipe du Moto-Club Meymacois le mérite bien !

Repost 0
21 janvier 2017 6 21 /01 /janvier /2017 08:06

 

Je vous ai déjà longuement conté les affres engendrées par les incivilités à répétitions perpétrées dans notre pourtant toute petite rue de Bort les Orgues (19) …

 

En janvier 2016, je piquais un énième coup de sang relaté dans ces pages (cf. Ras le bol), engendrant aussi un échange de mail avec la Mairie et une rencontre constructive avec le directeur des services techniques …

 

Puis j'ai laissé le temps aux élus saisis de l'affaire d'apporter leur réponse …

 

Cet été, j'étais peu présent et la tête farcie d'une douloureuse affaire personnelle.

Mais début octobre, devant l'évolution exponentielle de la situation qui se complique encore puisque plusieurs personnes, exaspérées, envisagent d'appliquer la loi du talion.

Je décide donc de réagir à nouveau, ce qui se traduit par :

 

  • Quatre articles à répétition (1er, 2,4 et 5 octobre) pour démontrer l'ampleur du phénomène, l'aspect répétitif, mais aussi sa propagation :

Lorsque les risques s'accroissent

Essaye encore

Inversion des contraintes dans la continuité

Encore et toujours impossible combat

 

  • Deux mails à la mairie … qui sont toujours sans réponse à ce jour !

 

  • Une visite à la gendarmerie pour les informer de la situation et de ces parutions.
     
  • Une série d'affichage sur les lieux privés, en accord et avec des riverains excédés.
Trop, c'est trop !
Trop, c'est trop !
Trop, c'est trop !

 

Ces mesures apportent rapidement une amélioration de la situation. Il est maintenant très rare que la rue soit totalement obstruée, et les plus velléitaires retrouvent une forme d'apaisement ...

Mais, chassez le naturel, il revient au galop …

Et de nouveau, subrepticement, les stationnements sauvages reprennent jusqu'à ce 17 janvier.

 

J'ouvre ma porte pour une livraison … impossible vu le passage laissé disponible :

Trop, c'est trop !
Trop, c'est trop !

 

Et pendant la dizaine de minutes d'attente, nous pouvons admirer une difficile marche arrière d'un véhicule ayant emprunté le "sens interdit sauf riverains" puis un autre véhicule arrivant à une allure soutenue de la rue de la Liberté, également en sens interdit depuis plus d'un an …

Edifiant !

Mais la livraison n'aura pas lieu, le temps d'attente devenant trop long !

 

Je me laisse 48h00 pour retrouver une certaine sérénité et adresse à la Préfecture de Corrèze une lettre ouverte, disponible en PDF via le lien ci-dessous :

 

Si j'ai perdu mon côté "Don Quichotte" et ne m'escrime (presque) plus à aller me battre contre des moulins à vent, je n'ai pas pour autant abandonné ma volonté d'anticipation des risques …

Et si, comme l'expriment certains voisins "ils n'en ont rien à foutre de nous à la mairie", peut-être que l'étage supérieur sera plus réceptif ? ? ?

 

De plus, en cas de "fait divers" pouvant aller de l'échange de noms d'oiseaux à la rixe, comme devant une situation encore plus catastrophique, il sera difficile de dire "si j'avais su" …

 

Enfin, je veux exprimer à nouveau mes remerciements à la Gendarmerie.

Il y a une dizaine de jours, je les ai aperçus en intervention auprès d'un contrevenant. Ils sont les seuls à nous avoir accompagnés dans notre démarche de résolution …
Et pourtant, je me suis refusé à les harceler …

 

Mon pote gendarme avait raison dans son conseil m'engageant à les informer.

Merci aussi à toi Fred !

Repost 0
Published by pat19 - dans Humeur
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Patrice ou Div19
  • : Mes grandes virées en moto, dans la bonne humeur partagée entre amis.
  • Contact

Pages